De mon enfance, je garde quelques images floues, à part une : moi, me balançant interminablement sur ma balançoire pendant des heures. Il y en a qui ont des refuges, des cabanes dans les arbres, ou je ne sais quoi. Moi, c'était le siège de ma balançoire qui était au centre de mon royaume. C'est là que je me sentais le mieux, là que je réfléchissais le mieux. Alors, quand est venu le moment de trouver un nom pour mon blog, c'est naturellement cet élément central de mon enfance qui s'est immédiatement imposé. 

Voyez ce blog comme un nouveau refuge. Non pour rêver durant des heures, cette fois, mais plutôt pour réfléchir. A la vie, à l'actualité. Je ne sais pas pour vous, mais je trouve qu'il y a matière à réfléchir, avec tout ce qui se passe autour de nous. Avec un Trump à la tête des Etats-Unis, une Europe qui tente de garder la tête hors de l'eau avec le Brexit, les problèmes migratoires et les dérives populistes, il est plus que temps de s'interroger sur ce qu'on fait et ce qu'on doit faire plutôt que de suivre le cours des événements. Mieux vaut gouverner sa barque de se laisser porter par le courant. Tel est, à sa mesure très modeste, l'intention de ce blog. Bienvenus dans la galère, si vous voulez partager avec moi cette aventure ! :-)